Insectes robots surfeurs, est-ce vous connaissez?

Partagez sur les réseaux sociaux

Le 11 octobre 2020 Par Richard Desrochers

Est-ce que vous avez déjà vu dans les ruisseaux les petits insectes qui nagent à la vitesse de l’éclair compte tenu de leur taille ? À chaque fois que je vais en canot, ou regarde l’eau d’un étant, je suis toujours impressionné par ces bestioles qui ont une agilité hors norme. He, bien, je ne suis pas le seul à être impressionné et au-delà de la biologie, il y a la science. Pour preuve, à l’Université technologique du Michigan, l’ingénieur en mécanique Hassan Masoud et l’étudiant au doctorat Saeed Jafari Kang ont appliqué les leçons de ces marcheurs d’eau, en créant les soit disant insectes robots surfeurs.

Petits robots de surf

Avec l’aide des concepts de la tension superficielle soit les phénomènes physico-chimiques, les ingénieurs se sont afférés à créer des robots capables de surfer sur l’eau. À l’instar des autres robots qui sont qualifiés de robots nageurs, les insectes robots surfeurs servent plutôt à comprendre d’autres mécanismes dans notre corps et peuvent être appliqués à divers concepts biomédicaux. Ici, on ne parle plus de science-fiction, mais de science appliquée tant la technologie a évolué au cours des dernières années.

Colonisation des bactéries et les microbots synthétiques

D’abord, au cours de ses études doctorales et postdoctorales, Masoud a mené des recherches pour comprendre l’hydrodynamique des microrobots synthétiques et les mécanismes par lesquels ils se déplacent dans les fluides. Ces études avaient pour but de comprendre le déplacement des microbots synthétique et étudier les mécanismes de déplacement. Une compréhension essentielle pour le développement futur de robot miniature capable de manipuler un environnement chimique afin de créer une propulsion et ainsi distribuer différents agents chimiques. Bref, la création de robots capables de détecter différents environnements qui se propulsent de manière autonome.

Malgré le jeune âge de cette discipline, la création de ce type de robots donne des indices forts essentiels à ceux ou celle qui voudraient créer des droïdes à propulsion sans hélice. Ceci est un autre bel exemple que la biologie demeurera une source d’inspiration incontournable pour n’importe lequel scientifique ou ingénieur.